odyssee

Connexion

Se souvenir de moi

       

Menu utilisateur

Top Panel
Facebook Image
dimanche, 24 mars 2019
testa.png

Recherche

Agenda

Artisanat-Brocante

Partenaires

A+ R A-

Dates

1167: Destruction du château
1558: Incendie et pillage par les français du château en 1720: Construction de la chapelle Saint-Nicolas qui fut démolie en 1870
1843: Érection d'un nouveau cimetière
1870: Construction de l'église
1882: Construction de l'école catholique
1884: Incendie de 64 maisons
1884: Épidémie de typhus, 87 cas

Petite histoire

Jusqu'en 1825, Battincourt fut érigé en paroisse et eut un curé. Les seigneurs, comtes de Bettenhoven exercèrent le droit de haute justice sur leurs terres de Battincourt et en 1769 la seigneurie de Bettenhoven fut donnée aux Pays-Bas.

Le château type romain fut détruit en 1167, il ne resta rien, il fut reconstruit de nouveau et fut encore démoli en 1558 par les français. La grande tour Ravensbourg et le château du baron Dellig dont on ne connait pas son histoire. Les documents provenant de la seigneurie, livres, écrits, parchemins ont été brûlés dans le four à pain de Lothe. En 1808 des paysans ont placé un sarcophage en pierre renfermant armes et restes humains, là où se trouvait l'ancien château, mais il n'y a eu aucune fouille.

En 1895: Arrivé de l'Abbé Ley


1914: Érection de la Grotte Notre Dame de Lourdes


1921: Fondation de l'Harmonie Les Echos de la Batte
1929: Construction du cercle St-Paul
1949: Ouverture de l'école maternelle
1961: Ouverture des classes primaires

1978: Création du Groupement Odyssée 78

Vraie ou une légende?

Battincourt, est situé aux origines de la Batte (Baden) formé de 7 sources, couronnes de perles limpides qui nimbent la petite localité.

1 Sources d'Engeschdal, au bout de la Holsvies
2 L'abondante source du Waschlour sortant du Kettelies lach
3 La source de Meschberg
4 L'Eiveschte Bour ou source d'Asie
5 La source de Millevies à coté du moulin
6 La source du Delig alimentant le presbytère
7 La source de Weijebrech, à gauche du chemin vers Letzebrech

Pour sortir du village, la Batte se jette dans la Vire. L'eau représente une richesse pour le village.

La carte

La Lorraine était autrefois couverte de forêts impénétrables et de marécages dangereux. Les habitants peu nombreux s'établirent sur les hauteurs puis descendirent dans la vallée. Après la conquète de Jules César, nous faisions partie de la tribu des Trévires. Au 5ème siècle, les barbares envahissent nos régions. L'histoire d'Aix-sur-Cloie et de Battincourt se confond: le plus loin que l'on puisse remonter au point de vue féodal, donc après 843, date du traité de Verdun, on sait qu'Aix-sur-Cloie a appartenu a un compte de Longwy au 12ème siècle. Le premier traité des limites en 1255 situe nos villages. En 1769, un traité fut conclu entre M.Thérèse d'Autriche et le Roi de France par lequel nos 2 villages furent réunis au Grand Duché de Luxembourg.

En 1792, les Français occupèrent de nouveau notre pays jusqu'en 1814. En 1815, nous fîmes partie du régime hollandais et nous devînnes indépendants en 1830. Nous fûmes détachés du Luxembourg en 1839 par le traité du 15ème articles entre la Hollande et la Belgique.

Les châteaux

Le château du Berceau d'Or, l'ancien château de construction romaine fut détruit en 1167. Il n'en reste plus comme dernier vestige que le puit recouvert situé dans le Gravengart qui fut l'emplacement du château. Reconstruit longtemps après, il fut de nouveu détruit par les Français en 1558 à leur passage à Battincourt, pour se diriger sur Arlon où ils détruisirent la même année, la grande tour de Ravensberg, (Tour des corbeaux, St-Donat). Vers 1808, des paysans ont mis à jour dans les environs de l'emplacement de ce château, un magnifique sarcophage en pierre en forme de cercueil renfermant les restes d'un corps et des armes. Il se trouve au musée gaumais à Virton. On n'a jamais poursuivi les fouilles.

Le château Am Dellig.

Il existait à Battincourt un autre château, moins antique, celui du Baron Dellig, là où est le presbytère. Mr Brisch, instituteur en 1877, raconte ce que des vieillards lui ont narré. Ils avaient entendu dire par leurs pères qu'il y avait un château dans le village.

L'incendie

Le lundi 3 septembre 1883 à 11 heures, un terrible incendie s'embrasa au village. Ce jour-la, il y a également eu une tempête violente, si forte que les arbres furent brisés. Le feu prit dans une grange de Reynard Trauffler. Alimenté par un vent impétueux, l'incendie s'étendit en quelques instants partout dans le village. En moins d'1 heure, 64 maisons avec mobiliers et récoltes, ne furent plus qu'un brasier ardent; une perte de 300.000 francs belges en ce temps.

Le 10 septembre, Monsieur Vandamme, gouverneur de la province constituait un comité de secours et recueillait 80 537 Frs, sans compter les dons en vêtements, linges, meubles.

Un tableau représentant le village détruit par le feu  a été peint par un comte Brugeois qui venait se faire soigner auprès de Michaélis. Il le lui a offert en reconnaissance.

Le monument

Le monument fut érigé à la mémoire des soldats tombés au champs d'honneur.
Ceux qui, pieusement, sont morts pour la patrie,
Ont droit qu'à leurs cercueils,
La foule vient et prie,
Entre les plus beaux noms, leur nom est plus beaux.
Toute gloire auprès d'eux passe et tombe, éphémère.
Et comme ferait une mère,
La voix d'un peuple entier les berce en leur tombeau.

Battincourt à rendu hommage à ses fils tombés durant la guerre de 14 et 40 par un monument et en les immortalisant dans les  vitraux de l'église.

 

 

Rejoignez nous sur Facebook